L’infiltration du nerf grand occipital ou nerf d'Arnold : Etudes

2012

Etude portant sur 121 injections de corticoïde sur des patients chroniques et épisodiques.
Près de 80 % des infiltrations ont été au moins partiellement efficaces (réduction de la fréquence, de la durée ou de la gravité des attaques) et 45 % ont donné lieu à une réponse complète (aucune autre attaque).
L'effet a été maintenu pendant 3,5 semaines en moyenne chez les patients chroniques. Chez les patients épisodiques, l'effet a duré la majeure partie de la période.
Dans 18 infiltrations, des effets secondaires transitoires ont été rapportés, tels que des douleurs locales, des effets stéroïdiens (œdème facial, troubles du sommeil, acné), bradycardie ou syncope.

Source : Efficacy and safety of 121 injections of the greater occipital nerve in episodic and chronic cluster headache.

2013

Thèse de doctorat sur le sujet

Source : Limby Mahefa Mara. Infiltrations du nerf grand occipital comme traitement de l’algie vasculaire de la face : anatomie, physiopathologie et essais thérapeutiques. Médecine humaine et pathologie. 2013. 

Français