Le Médrol : Etudes

2005

L'utilisation des corticostéroïdes dans le traitement des céphalées en grappes (CH) est courante et constitue un pilier de la pratique clinique pour cette indication depuis 50 ans. Les données publiées à l'appui de cette pratique sont faibles, et aucun essai méthodologique rigoureux ou contrôlé à grande échelle n'a été réalisé. Néanmoins, l'expérience clinique des praticiens et les conclusions des chercheurs indiquent clairement les avantages de l'utilisation des corticostéroïdes en CH. L'explication physiopathologique de cet effet bénéfique est inconnue, mais on a proposé des influences des corticostéroïdes sur les systèmes inflammatoire, hypothalamo-hypophyso-adrénalien, histaminergique et opioïde.
Les paramètres des meilleures pratiques ne sont pas clairs, mais le consensus professionnel est que les corticostéroïdes sont généralement efficaces pour arrêter les crises de CH, seulement s'ils sont administrés en doses relativement élevées, et que les préoccupations de sécurité justifient un traitement de 4 semaines ou moins.
L'utilisation concomitante d'autres agents prophylactiques pour CH en plus des corticostéroïdes est habituellement recommandée parce que les crises se répètent souvent lorsque la dose de corticostéroïdes diminue.

Source : Corticosteroid treatment in cluster headache: Evidence, rationale, and practice

2013

La dose totale de methylprednisolone par perfusion était de 250-500 mg pour cinq patients et de 125 mg pour le sixième (un diabétique). Une dose élevée de methylprednisolone a été administrée pendant 2 ou 3 jours consécutifs à l'hôpital pour les deux premiers patients traités. Les quatre patients suivants ont reçu une seule injection bolus lors de la présentation et, dans certains cas, une deuxième injection quelques jours plus tard dans une clinique externe. Les deux premiers cas traités ont également fait l'objet d'une prescription quotidienne de prednisolone par voie orale pendant au plus 6 mois, alors que les quatre derniers cas ne l'ont pas été. La fréquence des crises de Cluster Headache a été nettement réduite chez tous les patients, l'intervalle entre les crises allant de 4 à 23 mois. Nous n'avons noté aucun effet indésirable apparent à la suite de l'administration de la methylprednisolone .

Source : High-dose intravenous methylprednisolone for the prophylactic treatment of cluster headache

Français