Algie vasculaire de la face - Cluster headache - Céphalée en grappe

IBAN: BE74 0682 5035 5007

OUCH Belgium
OUCH Belgium ASBL - Association de patients

Default template is used in Divi theme builder.
Attach this page to the correct template

Études Antidépresseurs

Études Antidépresseurs

Études antidépresseurs

Nous n’avons trouvé qu’une seule étude, elle concerne l’Amitriptyline.

Plusieurs antidépresseurs sont cependant couramment essayés chez des patients qui ne répondent pas ou ne peuvent pas prendre un autre traitement de fond.

Cette partie est plus scientifique et peut être plus difficile à “digérer” wink.
Si vous avez des questions, n’hésitez pas : contactez-nous !

Important

N’hésitez pas à lire cette information AVANT de parcourir les études ci-dessous laughing

L’amitriptyline dans la gestion du Cluster Headache

[Natarajan Visvanathan, Mutharasu Chinnu, Radha Mahadevan] – 8 avril 2015

 

Source :

https://n.neurology.org/content/84/14_Supplement/P3.055

Extrait librement traduit

OBJECTIF :

Faire part des observations sur l’utilisation de l’Amitriptyline (Redomex) dans la gestion des Cluster Headache.

CONTEXT :

L’Amitriptyline ne trouve pas de mention dans la gestion des Cluster Headache. D’où ce rapport.

MÉTHODES :

Le Cluster Headache est diagnostiqués sur la base des critères de diagnostic de l’IHS. Une étude systématique de l’effet de l’amitriptyline sur les céphalées en grappe a été réalisée au Headache Clinic of Institute of Neurology et en cabinet médical. Trente-deux patients souffrant de Cluster Headache après exclusion d’une anomalie structurelle par imagerie et dont les résultats de l’examen neurologique étaient normaux ont été inclus. Ces patients ont été classés en deux catégories : les Cluster Headache et les Cluster Headache avec chevauchement de crises de migraines. La durée de chaque épisode de céphalée, la durée de chaque grappe et la fréquence des grappes ont été déterminés. La gravité de la douleur a été évaluée par l’échelle visuelle analogique [EVA]. L’amitriptyline, à des doses allant de 25 mg à 62,5 mg/jour, a été administrée à ces patients à la fois comme médicament de secours et comme médicament prophylactique. Pendant la période symptomatique, ces patients ont également reçu des AINS et ceux qui souffraient de céphalées migraineuses ont également reçu de la Flunarizine. Le suivi a duré de 6 mois à 4 ans, avec un suivi moyen de 21 mois.

RÉSULTATS :

Aucun des patients n’était exempt de maux de tête. Cependant, la gravité et la durée du Cluster ont été réduites de 78 [pour cent], l’échelle de douleur par 2 sur le EVA et la durée de 20 à 30 [pour cent]. La période sans grappe a été augmentée de 1 à 5 mois chez environ 60 [pour cent] des patients qui recevaient une dose d’entretien d’Amitriptyline.

CONCLUSIONS :

Les résultats de cette étude indiquent que l’Amitriptyline apporte un bénéfice modeste en tant que médicament de secours (crise) et prophylactique pour les Cluster Headache.

Note de OUCH Belgium :

Il s’agit donc bien d’une très petite étude ouverte !
(non contrôlée contre placebo).