Algie vasculaire de la face - Cluster headache - Céphalée en grappe

IBAN: BE74 0682 5035 5007

OUCH Belgium
OUCH Belgium ASBL - Association de patients

Default template is used in Divi theme builder.
Attach this page to the correct template

lsd

LSD

LSD

Durant ces 40 dernières années, il n’y a eu aucune recherche officielle sur les effets thérapeutiques du LSD chez l’homme.
Le LSD (diéthylamide de l’acide lysergique) est un psychédélique sérotoninergique.
Par ailleurs, il a été signalé que le LSD permettrait de traiter les crises, d’en diminuer la fréquence et l’intensité et d’induire une rémission chez les patients souffrant de Cluster Headache (Algie Vasculaire de la Face).
Aussi, des recherches officielles sont à nouveau en cours (voir ci-dessous)

Avertissement

Le LSD est classifié comme stupéfiant et est une substance illégale.

Cette molécule peut provoquer une altération de la perception, de la cohérence de la pensée ainsi que des hallucinations.
OUCH Belgium ne peut recommander l’usage de cette substance et ne peut en aucun cas être responsable de l’utilisation qui en serait faite en tant que traitement.

Les protocoles concernant l’usage du LSD en tant que traitement de l’Algie Vasculaire de la Face ou Cluster Headache :

Ces protocoles, que l’on peut trouver sur internet, ont été mis au point par des patients, sans contrôle scientifique. S’ils fonctionnent bien pour leurs auteurs, cela ne signifie pas qu’ils fonctionnent bien pour tous, à l’instar des traitements existants.

Rappelons enfin que l’automédication n’est jamais sans risque et qu’il est primordial d’en parler avec son médecin.

Contexte

Le Cluster Headache ou Algie Vasculaire de la Face est également connu sous le nom de “céphalée suicidaire” en raison de la gravité de la douleur provoquée. Cette maladie est souvent considérée comme l’une des affections les plus douloureuses connues.

La douleur se manifeste majoritairement d’un seul côté de la tête, essentiellement au niveau et autour de l’œil. Les crises peuvent se succéder pendant des semaines ou des mois. Des études ont démontré une augmentation de la suicidalité chez les patients souffrant de cette céphalée. (2) 

Des preuves non cliniques et anecdotiques suggèrent que le LSD pourrait interrompre les crises et en diminuer la fréquence et l’intensité, ce qui pourrait aider les patients réfractaires aux traitements classiques.

Étude en cours

Dans ce contexte, une étude est actuellement en phase II (1)  à l’Hôpital universitaire de Bâle en Suisse.

Voir : https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT03781128


(1)  Un essai de phase II, encore appelé étude pilote, a pour objectif de confirmer l’activité pharmacologique d’un médicament, ainsi que de déterminer la dose optimale à utiliser et ses éventuels effets indésirables.
Un nombre peu important de patients est généralement inclus dans ces essais.
La durée d’une phase II est généralement de deux à trois ans, en fonction de la pathologie sélectionnée et du nombre de patients.

(2)  Cluster headache is associated with an increased risk of depression: A nationwide population-based cohort study (Page en anglais)