Algie vasculaire de la face - Cluster headache - Céphalée en grappe

IBAN: BE74 0682 5035 5007

OUCH Belgium
OUCH Belgium ASBL - Association de patients

Default template is used in Divi theme builder.
Attach this page to the correct template

Études TDCS

Études tDCS

Étude tDCS

Étude, unique à ce jour, concernant la stimulation transcrânienne à courant continu comme traitement de fond de l’Algie Vasculaire de la Face ou Cluster Headache.

Cette partie est plus scientifique et peut être plus difficile à “digérer” wink.
Si vous avez des questions, n’hésitez pas : contactez-nous !

Important

N’hésitez pas à lire cette information AVANT de parcourir l’étude ci-dessous laughing

Le tDCS anodal frontal pour le traitement des céphalées en grappe chroniques : un essai de preuve de concept ciblant le cortex cingulaire antérieur et recherchant des corrélats nociceptifs

[Delphine Magis, Kevin D’Ostilio, Marco Lisicki, Chany Lee, Jean Schoenen] – août 2018

 

Source :

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/30128947/

Extrait librement traduit

OBJECTIFS :

Évaluer la stimulation non invasive du nerf vague (SNV) comme traitement de crise des céphalées en grappe (Cluster Headache).

CONTEXTE :

De nombreux patients atteints de Cluster Headache subissent des crises atroces à une fréquence qui n’est pas suffisamment prise en charge par les traitements symptomatiques actuels.

METHODE:

Trente et un patients ont été invités à appliquer des séances quotidiennes de 20 minutes de tDCS 2 mA pendant 4 ou 8 semaines après un mois de référence. Les crises ont été suivies à l’aide de journaux intimes sur papier. La principale mesure de résultat était le changement des crises hebdomadaires entre la ligne de base et la dernière semaine de tDCS. Vingt-trois patients étaient disponibles pour une analyse ITT modifiée, 21 pour une analyse par protocole. Nous avons également étudié les changements liés au traitement, des seuils de douleur thermique et des réflexes nociceptifs de clignement des yeux, de la fonction du lobe frontal et des échelles d’humeur.

RESULTATS :

Dans l’analyse par protocole, il y a eu une diminution moyenne de 35 % de la fréquence des attaques (p = 0,0001), 41 % des patients ayant une diminution de 50 % ≥. La durée et l’intensité des attaques ont également été réduites de manière significative. Après 8 semaines (n = 10), le taux de réponse de 50 % était de 45 %, mais lors du suivi 2 semaines après le TDCS (n = 16), la fréquence moyenne des attaques était revenue aux niveaux de base. L’effet du traitement était significatif chez les patients dont le seuil de douleur thermique au front était élevé au départ (n = 12), mais pas chez ceux dont le seuil était bas (n = 9). Le score obtenu avec le test Frontal Assessment Battery a augmenté après le tDCS (p = 0,01), tandis que les scores de dépression ou le clignement des yeux n’ont pas changé.

CONCLUSION :

Le tDCS avec un montage Front-C7 peut avoir un effet préventif chez les patients atteints de cCHR, en particulier ceux qui sont peu sensibles à la douleur, ce qui suggère qu’un essai contrôlé fictif sur les céphalées en grappe est utile. Il reste à déterminer si l’effet thérapeutique est dû à l’activation du sgACC (Subgenual anterior cingulate cortex) qui peut en théorie être atteint par le champ électrique, ou d’autres zones corticales préfrontales.