Algie vasculaire de la face - Cluster headache - Céphalée en grappe

IBAN: BE74 0682 5035 5007

OUCH Belgium
OUCH Belgium ASBL - Association de patients

Default template is used in Divi theme builder.
Attach this page to the correct template

le matériel d'oxygénothérapie

Le matériel d’oxygénothérapie

Le matériel d’oxygénothérapie

La réussite d’un traitement de crise à l’oxygène dépend des individus mais également d’autres facteurs.
N’hésitez pas à lire notre dossier complet sur le sujet.

Le choix judicieux du matériel d’oxygénothérapie est un facteur important dans la réussite, voire de la rapidité du traitement. On ne parlera pas ici des “lunettes”, réservées à des traitements à bas débit qui ne conviennent pas au traitement de la crise de l’Algie Vasculaire de la Face ou Cluster Headache.

 

L’importance du matériel d’oxygénothérapie

Souvent, on entend :

L’oxygène ne fonctionne pas chez moi !

C’est parfois vrai mais, hélas, assez souvent faux.
Loin de nous l’idée de traiter de menteur quelqu’un qui l’affirme mais les conditions de réussite sont-elle toutes réunies ?

Les conditions ? Quelles conditions ?

Nous abordons ici, une des conditions décrites dans notre dossier oxygène : le matériel d’oxygénothérapie pour le traitement de la crise d’Algie Vasculaire de la Face ou Cluster Headache.

Le matériel “classique” souvent fourni

Il s’agit du masque simple (simple face mask).

Même si 100% d’oxygène est envoyé vers le masque, plusieurs problèmes se posent quant à la FIO2 :

  • De l’air est aspiré par les events latéraux.
  • De l’air est aspiré par manque d’étanchéité au contact de la peau.

La FIO2 effective de se masque, en fonction du débit et de la vitesse de respiration, varie de 30 à 60%.

Le matériel d’oxygénothérapie : masque simple
masque simple

Source : https://teachim.org/2017/07/13/inpatient-evaluation-of-hypoxia-and-dyspnea/simple-face-mask-1/

La réussite n’est pas toujours au rendez-vous avec ce type de masque qui, on le voit, ne permet pas l’inspiration de 100% d’oxygène.
Néanmoins, une étude de 2009 utilisant ce masque montre un taux de réussite important par rapport au placebo (air) : 78% contre 20%.

Le masque de type NRBM

Le masque NRBM est aussi appelé masque à haute concentration. Il possède deux valves et est muni d’un ballon d’un litre. Une soupape empêche d’expirer le CO2 dans le ballon.

Malgré tout, on constate les mêmes problèmes qu’avec le masque simple :

  • De l’air est aspiré par les valves latérales. Celles-ci sont là pour l’expiration mais aussi permettre de respirer dans le cas où le ballon est vide (1 litre !)
  • De l’air est aspiré par manque d’étanchéité au contact de la peau.

FIO2 effectif en fonction du débit et de la vitesse de respiration : 60 à 80%. C’est déjà mieux que le masque simple mais nous sommes encore loin de 100% !

Le matériel d’oxygénothérapie : masque haute concentration

Si vous ne dépassez pas 1 litre à chaque respiration (volume max du ballon) et que vous attendez avant chaque inspiration que le ballon soit rempli d’oxygène, alors vous pouvez atteindre ± 100% d’oxygène.
… pas évident du tout !

Masque haute concentration

Source : https://teachim.org/2017/07/13/inpatient-evaluation-of-hypoxia-and-dyspnea/simple-face-mask-1/

La FIO2 étant supérieure à celle du masque simple, vos chances de traiter la crise augmentent avec ce système par rapport au masque simple.
Par ailleurs, si vous utilisiez le masque simple avec succès, il est probable que vous puissiez réduire le temps de traitement avec le masque à haute concentration. 

Le kit O2UCH ™

Le kit O2UCH, dédicacé au traitement du cluster headache et mis au point par OUCH Belgium, est dérivé du kit ClusterO2 vendu aux Etats-Unis, connu aussi sous le nom d’O2ptimask™. Il contient une pièce différente et une pièce en moins que le kit O2ptimask™. Ceci permet une meilleure prise en main et réduit également son coût !

Il assure une distribution plus efficace et plus rapide de l’oxygène que les masques ci-dessus, grâce à sa totale étanchéité. Moyennant une application correcte sur le visage, on peut ainsi atteindre les 100% d’oxygène. En outre, pour éviter le dessèchement des voies respiratoires, on peut adapter un humidificateur entre la bouteille et le kit.

Limites d’utilisation : celui du débitmètre de la bouteille (15 l/min ou 25 l/min, suivant le fournisseur des bouteilles).

Le matériel d’oxygénothérapie : kit O2OUCH
Le modèle a été déposé auprès du BOIP
Numéro d’enregistrement 87367-01.

Humidificateur stérile

Attention :

Un humidificateur ne supporte pas des débits supérieurs à 12 litres par minutes. (certains fournisseur parle de max 9 l/min).
Si vous utilisez un débit supérieur (15 l/min  ou 25 l/m si le détendeur le permet), il vous faudra vous en passer et boire de petites gorgées d’eau régulièrement pendant le traitement.

Vos chances de réussite sont nettement plus importantes avec ce kit.
Si vous utilisiez le masque simple ou le masque NRBM avec succès, il est probable que vous puissiez encore réduire le temps de traitement avec le kit O2UCH™.
Ce kit est disponible sur notre boutique !

Témoignages

J’ai passé commande de votre masque le 7 janvier pour soulager ma femme atteinte d’algies vasculaires cérébrales.
Ecoutez nous sommes ravis!
Votre masque est miraculeux, soulage beaucoup plus en période de crise.
Bravo à tout ceux qui ont participé à la conception de ce produit. Un vrai plus pour affronter cette maladie !
Encore merci sincèrement.

Michel J.

Le kit est au top, le masque coussin d’air est confortable, et j’apprécie que l’expulsion de l’air soit vers le haut, contrairement à celui que j’ai reçu des USA qui est horizontal.

Serge D.

La Valve à la demande

Aussi appelée Valve BPR, c’est la “Rolls Royce” de l’oxygénothérapie pour le traitement de la crise.
Pour comprendre son fonctionnement, on peut la comparer aux détendeurs utilisés en plongée sous-marine : l’oxygène n’est pas expulsé de la bouteille, c’est l’inspiration du patient qui l’extrait. Par conséquent, il n’est pas possible de mesurer le débit mais il peut être nettement supérieur à 15 l/min.
Exemple : 2 litres par respiration avec une respiration toutes les trois secondes donne un débit de 40 l/min.

  • On choisi donc le rythme respiratoire.
    Ceci permet souvent de traiter la crise plus rapidement qu’avec un débit limité et fixe. 
Le matériel d’oxygénothérapie : Valve à la demande

  • De plus, sans aspiration de l’oxygène, la bouteille reste verrouillée (détendeur)
    La consommation totale pour un traitement est donc inférieure à un système à débit continu (pas de perte) et il n’y a plus de risque d’explosion par saturation d’oxygène dans la pièce ni de bouteille qui se vide suite à un endormissement.
  • Enfin, dès la diminution de la douleur, un ralentissement progressif du rythme respiratoire, sans qu’aucun réglage ne soit nécessaire, participe à l’économie d’oxygène et au confort du patient.

Comme pour le kit O2UCH, si vous utilisiez le masque simple ou le masque NRBM avec succès, il est probable que vous puissiez encore réduire le temps de traitement avec la valve à la demande.

La valve à la demande est disponible chez Oxysphair.

Attention :

De tels débits, que l’on peut qualifier d’hyperventilation, sont vivement déconseillés aux personnes à risque épileptique.

De plus, au moindre signe de malaise, il faut revenir à une respiration normal, voire stopper l’oxygénothérapie.

Remarque générale :

Même si toutes les conditions de réussite sont réunies et que l’on utilise le meilleur matériel d’oxygénothérapie, on peut être en échec de traitement complet ou partiel.
Néanmoins, il est conseillé de toujours privilégier ce traitement de la crise et de ne recourir à l’injection de sumatriptan qu’en dernier recours ou, bien sûr, en extérieur quand l’encombrement d’une bouteille n’est pas envisageable.

A lire absolument : notre dossier oxygène !